EDP Sciences Journals List
Issue J. Phys. IV France
Volume 09, Number PR4, April 1999
41e Colloque de Métallurgie de l'INSTN
Ségrégation interfaciale dans les solides
Page(s) Pr4-185 - Pr4-190
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:1999424

41e Colloque de Métallurgie de l'INSTN
Ségrégation interfaciale dans les solides

J. Phys. IV France 09 (1999) Pr4-185-Pr4-190

DOI: 10.1051/jp4:1999424

Ségrégation de l'argent dans les alliages Pb Ca Sn

Ph. Steyer and J.P. Hilger

Laboratoire de Chimie du Solide Minéral, UMR 7555 du CNRS, Université Henri Poincaré Nancy 1, BP. 239, 54506 Vandoeuvre-les-Nancy cedex, France


Résumé
Dans le cadre de l'étude générale des alliages Pb Ca et Pb Ca Sn, l'influence sur les propriétés mécaniques et la résistance à la corrosion en milieu sulfurique d'une addition quaternaire d'argent jusqu'à 0,1 % a été entreprise. Dans les alliages titrant 0,08 à 0,1 % de calcium et 0,6 à 1,5 % d'étain, l'argent ségrège d'autant plus que les teneurs en calcium et en étain sont élevées. La nature des phases ségrégées à base d'argent a été déterminée par analyse à la microsonde électronique. On montre ensuite que l'argent ségrégé aux joints de grains et sous-joints dendritiques stabilise la structure de fonderie, favorise ainsi un mécanisme de vieillissement par précipitation continue au détriment d'un mécanisme par transformation discontinue, avec amélioration des propriétés mécaniques et de la résistance au fluage. Dans les structures déformées plastiquement, l'argent retarde la recristallisation. Dans tous les cas, l'argent retarde également le survieillissement des alliages et améliore ainsi indirectement la résistance à la corrosion en milieu sulfurique. Un compromis entre des ajouts d'étain et d'argent doit être trouvé pour ne pas entraîner une trop importante ségrégation de l'argent qui fragilise alors les alliages.



© EDP Sciences 1999