EDP Sciences Journals List
Issue J. Phys. IV France
Volume 09, Number PR4, April 1999
41e Colloque de Métallurgie de l'INSTN
Ségrégation interfaciale dans les solides
Page(s) Pr4-191 - Pr4-200
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:1999425

41e Colloque de Métallurgie de l'INSTN
Ségrégation interfaciale dans les solides

J. Phys. IV France 09 (1999) Pr4-191-Pr4-200

DOI: 10.1051/jp4:1999425

Milieux aléatoires et passage micro-macro

D. Jeulin

Centre de Morphologie Mathématique, École des Mines de Paris, 35 rue Saint-Honoré, 77300 Fontainebleau, France


Résumé
Un encadrement des propriétés physiques de composites modélisés par des milieux aléatoires (permittivité diélectrique, conductivité thermique ou propriétés élastiques) est usuellement obtenu en combinant un principe variationnel et des informations statistiques résumant la morphologie du milieu aléatoire. Des bornes d'ordre trois, impliquant les fonctions de corrélation à trois points d'appui, ont été obtenues dans le cas général par M. Beran, puis pour des milieux biphasés par M. Miller, et G. Milton, entre autres. Dans ce dernier cas, des résultats sont disponibles pour quelques types d'ensembles aléatoires biphasés que nous rappellons. Pour des matériaux présentant une gamme continue de propriétés locales (polycristaux, matériaux à gradient de propriétés, microstructures ségrégées), modélisables par des fonctions aléatoires au lieu d'ensembles aléatoires, peu de résultats sont disponibles dans la littérature. Cependant, ce type de microstructure est rencontré dans de nombreux cas, le plus simple étant le cas de composites biphasés présentant une interface ayant des propriétés physiques différentes (3ème phase). Nous présentons le calcul de bornes d'ordre trois pour plusieurs types de modèles de fonctions aléatoires correspondant à différents arrangements micro-géométriques.



© EDP Sciences 1999