Numéro
J. Phys. IV France
Volume 106, mars 2003
Page(s) 173 - 182
DOI https://doi.org/10.1051/jp4:20030227


J. Phys. IV France
106 (2003) 173
DOI: 10.1051/jp4:20030227

Influence des inclusions sur la rupture d'un acier faiblement allié

P. Hausild1, 2, C. Berdin1, P. Bompard1 and C. Prioul1

1  École Centrale de Paris, Laboratoire de Mécanique Sols, Structures et Matériaux, Grande Voie des Vignes, 92295 Châtenay-Malabry, France
2  Université Technique Tchèque à Prague, Faculté de Génie Nucléaire et des Sciences de l'ingénieur, Département des Matériaux, Trojanova 13, 12000 Praha 2, République Tchèque

Résumé
L'étude de la rupture d'un acier faiblement allié dans le domaine de la transition ductile fragile a permis de mettre en évidence la présence croissante, avec la température de sollicitation, d'amas d'inclusions de seconde phase sur les surfaces de rupture. On montre, à l'aide de modélisations par éléments finis, que ces amas jouent néanmoins un rôle mineur dans le déclenchement du clivage. En revanche, leur influence sur la propagation de la rupture ductile est importante. On peut alors expliquer l'anisotropie de la résilience en prenant en compte la géométrie des inclusions et leur répartition spatiale.



© EDP Sciences 2003