Numéro
J. Phys. IV France
Volume 06, Numéro C4, Juillet 1996
Rayons X et Matiére
100 ans déjà ...
Page(s) C4-651 - C4-658
DOI https://doi.org/10.1051/jp4:1996462
Rayons X et Matiére
100 ans déjà ...

J. Phys. IV France 06 (1996) C4-651-C4-658

DOI: 10.1051/jp4:1996462

Généralisation de l'analyse multiélémentaire par fluorescence X des filtres en fibre par la méthode de transmission (AFNOR X 43027)

J.P. Quisefit, J.B. Crepin and P. de Chateaubourg

Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA), Université Paris 7 et Paris 12, UIRA 1404 du CNRS, 61 avenue du Général de Gaulle, 94010 Créteil cedex, France


Résumé
Les normes AFNOR, de prélèvement (X43021) et d'analyse par SAA (X43026) régissent le contrôle du plomb des poussières atmosphériques depuis une vingtaine d'années. Le nombre croissant d'échantillons a analyser et les contraintes et inconvénients liés à la mise en solution, destructrice, ont incité l'AFNOR à mettre en place la norme X43027 pour l'analyse du plomb par SFX, méthode rapide, économique et surtout conservatrice. L'utilisation de filtres en fibre de cellulose donnent lieu à divers effets perturbateurs X qui doivent être potentiellement corrigés. Les éléments polluants sont généralement dans des particules fines pénétrantes alors que les éléments des poussières crustales sont plus grosses et restent plus en surface. Un effet d'écran et d'absorption X, variable, peut se produire d'autant plus que le signal X mesuré est d'énergie faible et que la charge globale de poussière est importante. De plus, de nombreux éléments sont aujourd'hui d'intérêt. Cette étude illustre la généralisation du protocole de correction par la méthode de transmission.


Abstract
The procedures to collect and analyse by AAS the particulate Lead in atmosphere are described in normative text AFNOR X43021 and X43026. To solve the problems of analytical cost and the definite loss of sample, AFNOR create recently the normalised X-ray Fluorescence analytical procedure X 43027. As now, many elements are of interest, this study illustrates the generalisation of the correction method which is needed to solve a few matrix problems : screen effect between coarse and fine particles which penetrate differently in the structure of the cellulose filters and absorption effect in relation with the total collected particulate matter. We use for that the transmission method and check this ability to measure these perturbing effects.



© EDP Sciences 1996