Numéro
J. Phys. IV France
Volume 02, Numéro C1, Avril 1992
Deuxième Congrès Français d'Acoustique / Second French Conference on Acoustics
Page(s) C1-937 - C1-940
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:19921204
Deuxième Congrès Français d'Acoustique / Second French Conference on Acoustics

J. Phys. IV France 02 (1992) C1-937-C1-940

DOI: 10.1051/jp4:19921204

CARACTÉRISATION DU MILIEU MARIN COMME CANAL DE TRANSMISSION HORIZONTALE

G. LOUBET and F. VIAL

Laboratoire CEPHAG - ENSIEG - CNRS URA 346, Domaine Universitaire, BP. 46, F-38402 St Martin d'Hères cedex, France


Résumé
A partir de nombreux résultats déjà obtenus au laboratoire et d'une expérimentation récente en Méditerranée, nous présentons un essai de caractérisation du milieu marin en tant que canal de communication acoustique horizontale. Il nous semble que l'on peut distinguer deux domaines : celui des transmissions courte ou moyenne distance (entre 1 et 15 km) où interviennent de nombreux paramètres liés à la physique du milieu (courbe de célérité du son mais aussi influence des courants, de l'état de la mer et des fonds, de la houle...), aux conditions de transmission (profondeur d'émission, directivité et inclinaison de l'antenne...). Le 2ème domaine concerne les communications longue distance (> 15 km) pour lesquelles le phénomène de réfraction des rayons est primordial. C'est pourquoi les transmissions courte distance sont plus délicates (essentiellement à cause d'interférences), le cas le plus défavorable étant celui des petits fonds.


Abstract
From many results already obtained in our laboratory and a recent experiment in the Mediterranean Sea, we try to characterise the underwater medium as a horizontal acoustic communication channel. We can distinguish 2 fields. The first one deals with short or middle range transmission (between 1 and 15 km) in which many parameters must be considered : those connected to the physics of the medium (sound celerity graph, influence of the current, the sea state, the swell...) and to the transmission conditions : emission depth, directivity and angle of the antenna... The second one deals with long range communication (> 15 km) which depends primarily on the ray-refraction phenomenon. Therefore, short range transmissions are more critical (essentially due to interferences) ; the worst case is the shallows one.



© EDP Sciences 1992