Numéro
J. Phys. IV France
Volume 02, Numéro C1, Avril 1992
Deuxième Congrès Français d'Acoustique / Second French Conference on Acoustics
Page(s) C1-845 - C1-848
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:19921184
Deuxième Congrès Français d'Acoustique / Second French Conference on Acoustics

J. Phys. IV France 02 (1992) C1-845-C1-848

DOI: 10.1051/jp4:19921184

CARACTÉRISATION D'UN MODÈLE DE MILIEU SÉDIMENTAIRE MARIN PAR ÉTUDE DE LA DISPERSION D'UNE ONDE D'INTERFACE

J. GUILBOT and M. ZAKHARIA

I.C.P.I. Lyon, L.A.S.S.S.O., 25 rue du Plat, F-69288 Lyon cedex 02, France


Résumé
Dans un premier temps, nous décrivons une maquette de milieu sédimentaire marin réalisée dans notre laboratoire ; il s'agit d'une plaque de polymère à taux de réticulation variable. Les profils de célérités continus (et linéaires) ainsi créés permettent une modélisation de la structure géophysique sédimentaire. Dans une géométrie plane, la dispersion de célérité de groupe des ondes de surface, se propageant à l'interface eau - sédiment, porte une information sur les profils d'impédances étudiés. Cette relation de dispersion est calculée numériquement à partir d'un modèle multicouche plan. L'étude expérimentale de la dispersion nécessite la mise au point d'un dispositif spécifique de génération de l'onde d'interface (méthode du coin solide). L'analyse des signaux reçus est effectuée à partir d'une méthode temps-fréquence basée sur la distribution de Wigner-Ville. Les courbes expérimentale et théorique de dispersion sont alors comparées.


Abstract
We first present a sea-based sedimentary mock-up designed in our acoustic laboratory. It is a polymerized plate with a variable reticulation rate and thus with continuous (and linear) velocity profiles. In a plane geometry, the group velocity dispersion of surface waves, which propagate at the water - sediment interface, provides information on impedance profiles of the geophysical sedimentary structure. The dispersion equation is numerically solved from a multi-layer model. The experimental study of the dispersion requires a specific set-up to generate the interface wave (solid wedge method). The analysis of the received signals is carried out using a time-frequency method based on the Wigner-Ville distribution. Experimental and theoretical dispersion curves are compared.



© EDP Sciences 1992