Numéro
J. Phys. IV France
Volume 02, Numéro C1, Avril 1992
Deuxième Congrès Français d'Acoustique / Second French Conference on Acoustics
Page(s) C1-839 - C1-843
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:19921183
Deuxième Congrès Français d'Acoustique / Second French Conference on Acoustics

J. Phys. IV France 02 (1992) C1-839-C1-843

DOI: 10.1051/jp4:19921183

INFLUENCE DE LA DIFFUSION MULTIPLE DANS LE CONTRÔLE ULTRASONORE DES ACIERS AUSTÉNITIQUES À GROS GRAINS

J.M. BORDIER1, M. FINK1, A. LE BRUN2 and F. COHEN TENOUDJI3

1  LOA/ESPCI, 10 rue Vauquelin, F-75005 Paris, France
2  EDF/DER, 25 allée Privée, Carrefour Pleyel, F-93206 Saint-Denis, France
3  LUAP, Université Paris 7, Tour 23, 2 place Jussieu, F-75005 Paris, France


Résumé
Pour améliorer la réduction de bruit acoustique dans les aciers austénitiques à gros grains, nous avons soigneusement étudié les propriétés statistiques et spectrales des champs ultrasonores rétrodiffusés et transmis. Ces propriétés sont très différentes de celles observées dans l'étude des milieux biologiques : la fonction de corrélation spatiale du champ de pression diffusé (mesurée à l'aide d'une barrette multi-éléments) est très étroite et la fréquence centrale du bruit diffusé augmente avec le temps. Ces résultats ne peuvent pas être expliqués par un processus de diffusion simple sur les grains austénitiques : leur explication nécessite un processus de diffusion multiple.


Abstract
To optimize the acoustic noise reduction from large grains austenitic steel, we have carefully studied the statistical and spectral behaviour of the backscattered and transmitted ultrasonic fields. Compared to the results obtained in biological tissues, the behaviour of these wavefields is drastically different : the spatial correlation fonction of the scattered pressure field (measured with multi-elements) is very narrow, while the central frequency of the scattered noise increases with time. These results cannot be explained with single scattering processes on the austenitic grains, multiple scattering processes are necessary to explain this particular behaviour



© EDP Sciences 1992