Numéro
J. Phys. IV France
Volume 01, Numéro C3, Octobre 1991
DYMAT 1991 - 3rd International Conference on Mechanical and Physical Behaviour of Materials under Dynamic Loading
Page(s) C3-353 - C3-359
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:1991351
DYMAT 1991 - 3rd International Conference on Mechanical and Physical Behaviour of Materials under Dynamic Loading

J. Phys. IV France 01 (1991) C3-353-C3-359

DOI: 10.1051/jp4:1991351

EFFECT OF STRAIN RATE ON THE TENSILE FAILURE OF GLASS-FIBRE BRAIDED TUBES

S. ROBERTS and J. HARDING

Department of Engineering Science, University of Oxford, Parks Road, GB-Oxford OX1 3PJ, Great-Britain


Résumé
Des essais en traction ont été réalisés avec plus de 5 différentes vitesses de déplacement entre 1 mm/s et plus de 20 000 mm/s sur des tubes tressés en fibre de verre avec section circulaire et carrée ; les courbes force-déplacement en ont été déduites. En général on constate à la fois une augmentation de la force de traction maximale et du déplacement à la rupture, ce qui implique une plus grande capacité d'absorption d'énergie à vitesse de déformation élevée. Quelles que soit les vitesses de chargement, les tubes à section carrée supportent une force maximale plus faible et la rupture se produit pour une déformation totale plus élevée. On considère deux étapes dans le processus de rupture, le réalignement des fibres qui s'oppose à la résistance de la matrice est suivi par la rupture en tension des fibres. Ces deux processus ont été trouvés indépendants de la vitesse.


Abstract
Tensile tests have been performed at up to five different displacement rates, from about 1 mm/s to over 20,000 mm/s, on braided glass-fibre tubes of both square and circular cross-section and the corresponding force-displacement curves have been derived. In general both the maximum tensile force and the displacement at failure increase with increasing loading rate, implying a greater energy absorbing capability at the higher deformation rates. At all rates of loading the square cross-section tubes support a lower maximum force and fail at a higher overall deformation. Two stages in the failure process are considered, the realignment of the fibres against the resistance of the matrix followed by the tensile failure of the fibres. Both these processes are found to be rate dependent.



© EDP Sciences 1991