Numéro
J. Phys. IV France
Volume 01, Numéro C1, Mars 1991
Third Atomic Data Workshop
Page(s) C1-169 - C1-178
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jp4:1991120
Third Atomic Data Workshop

J. Phys. IV France 01 (1991) C1-169-C1-178

DOI: 10.1051/jp4:1991120

AN UPDATE OF OSCILLATOR STRENGTHS AND PHOTOIONISATION CROSS SECTIONS FOR THE Be ISOELECTRONIC SEQUENCE

J.A. TULLY1, M.J. SEATON2 and K.A. BERRINGTON3

1  Observatoire de la Côte d'Azur, Laboratoire Cassini, BP. 139, F-06003 Nice Cedex, France
2  Department of Physics and Astronomy, University College, Gower Street, GB-London WC1E 6BT, Great-Britain
3  Department of Applied Mathematics and Theoretical Physics, Queen's University, Belfast BT7 1NN, Northern Ireland


Résumé
Nous présentons une synthèse des travaux récemment publiés pour la photoabsorption par les ions berylliumoïdes, en soulignant notre propre étude des transitions lié-lié et lié-libre dans 15 membres de la séquence : Be à Si+10, S+12, A+14, Ca+16 et Fe+22. Nos calculs sont basés sur l'approximation quantique du couplage fort ('close coupling') dans laquelle on tient compte seulement des interactions électrostatiques. Nous avons identifié 1814 termes LS et nous avons déterminé leurs énergies. Les forces d'oscillateur pondérées (valeurs g f) pour 33030 transitions dipolaires électriques ont été évaluées. D'autre part nous avons calculé 1554 sections efficaces de photoionisation à partir des niveaux au-dessous du premier seuil d'ionisation. Des pas d'énergie suffisament petits ont été utilisés pour pouvoir délinéer la plupart des résonances d'autoionisation qui perturbent les sections. La photoexcitation du coeur produit de grandes résonances d'autoionisation du type PEC ; celles-ci dominent beaucoup de sections efficaces pour Be et les ions faiblement ionisés. Nous donnons des exemples sélectionnés parmi nos données et nous les comparons avec les travaux d'autres chercheurs.


Abstract
We summarise recent work for photoabsorption by beryllium-like ions, giving particular emphasis to our own study of bound-bound and bound-free transitions in the following members of the sequence : Be to Si+10, S+12, A+14, Ca+16 and Fe+22. Our calculations are based on the quantal close-coupling approximation in which only electrostatic interactions are taken into account. A total of 1814 LS terms have been identified and their energies determined. Weighted oscillator strengths (g f values) for 33030 electric dipole transitions amongst these levels have been evaluated. We have also calculated cross sections for photoionisation from 1554 levels lying below the first ionisation threshold. Photoexcitation of the core produces large PEC resonances ; these dominate many of the cross sections for Be and the less highly ionised ions. We give selected samples of our data and make comparisons with the work of other investigators.



© EDP Sciences 1991